Nous Qui Sommes Parti(e)s Puis Revenu(e)s: Comment Ramener Un Noir & Las Mananitas Ou Les Bains Kneipp Du Soir

Nous qui sommes parti(e)s puis revenu(e)s: Comment ramener un Noir & Las Mananitas ou Les bains Kneipp du soir

Nous qui sommes parti(e)s puis revenu(e)s: Comment ramener un Noir & Las Mananitas ou Les bains Kneipp du soir

Composé comme un diptyque, à partir de deux nouveaux textes de Marielle Pinsard qui se font écho, ce projet est une « invitation au voyage ».

 

Las Mananitas ou Les bains Kneipp du soir est imprégné du vécu de Chantal Bianchi au Nicaragua, alors que Comment ramener un Noir s’inspire du vécu de Marielle Pinsard en Afrique du sud et au Bénin. Chaque soir, l’un des deux textes est dit au public, mais chaque soir les deux femmes sont ensemble sur le plateau, à échanger des expériences de voyage qui se répondent.

 

Curiosité, différences et désir d’ouverture. Au fil du temps entre 2007 et 2012, les deux femmes de théâtre découvrent avec lenteur qu’elles ont des choses à partager : comment fait-on pour vivre ici alors qu’on se sent d’ailleurs ? Parties à la rencontre d’un monde où le soleil brûle et tape dur, où la vie s’avère réglée par des priorités différentes de celles que l’on connaît ici, elles racontent avec des mots mis en poésie, un peu bruts et décousus, suivant le cours d’une pensée souvent elliptique. A travers l’expérience du voyage, parler de fait surtout des sociétés dans lesquelles elles ont été élevées, des valeurs qui leur ont été transmises, du regard porté sur les gens et les choses.

 

https://vimeo.com/63628459

 

À propos de Marielle | Comment ramener un Noir

Marielle Pinsard écrit Comment ramener un Noir entre 2009 et 2010, lors de ses différents voyages en Afrique à la recherche d’acteurs pour son prochain spectacle autour de « L’Homme et la Bête ». Sous la forme de carnet de bord l’auteur nous confronte à nos propres préjugés, peu aisément avouables, et loin de porter un jugement, nous invite plutôt à en rire avec elle.

Sortir de son cocon et aller voir le monde constituaient ses envies de base, sans aucune prétention de travail humanitaire, bien au contraire. Elle déteste en effet « ces gens en 4×4 qui vivent avec des domestiques ». Mais les contradictions sont rapidement apparues, inéluctables : en Afrique, rouler en 4×4 sur des pistes non bétonnées, ce n’est pas très agréable. « Lorsqu’on voyage d’une ville à l’autre, ou d’un pays à l’autre, on se met à prier pour que les Chinois construisent vite de belles routes lisses, eux qui savent si bien faire ça ». Marielle s’interroge sur son rapport à la Suisse, ainsi que sur ses fantasmes de huttes, désormais assouvis.

 

À propos de Chantal | Las Mananitas ou Les bains Kneipp du soir

Sortir de son cocon et partager les richesses étaient les points de départ de Chantal Bianchi, alors qu’elle avait 20 ans. Dans un projet étroitement lié aux engagements humanitaires de Maurice Demierre, son compagnon assassiné dans une embuscade, elle s’est engagée auprès du peuple paysan au Nicaragua pour la construction d’une société plus équitable.

 

Voilà 27 ans qu’elle est rentrée. Mais peut-on seulement rentrer un jour d’un moment historique où révolution collective et amour de jeunesse épousent ensemble la cause d’un idéal d’humanité sociale réconciliée ? Et ensuite, comment vivre avec les contradictions de la vie confortable en Suisse, le désir d’amour fraternel, la nécessité de partager avec un peuple quand, ici, il n’y a que des individus ? Et après, bien après, comment digérer tout cela sans se liquéfier ?

 

 

https://vimeo.com/64360035

https://vimeo.com/63628459

https://vimeo.com/51589652

https://vimeo.com/51589652
© Trilog

Distribution

Réalisation et textes : Marielle Pinsard

Conception artistique et jeu : Marielle Pinsard et Chantal Bianchi

Assistante à la scénographie : Valérie Coignoux

Administration : Cristina Martinoni

Dates

Dans le cadre du Festival Colonialisme et société marchande (II)

Théâtre 2.21, Lausanne

du 14 au 17 février 2013

du 21 au 24 février 2013

Distributuion

Réalisation et textes : Marielle Pinsard

Conception artistique et jeu : Marielle Pinsard et Chantal Bianchi

Assistante à la scénographie : Valérie Coignoux

Administration : Cristina Martinoni

Dates

Dans le cadre du Festival Colonialisme et société marchande (II)

Théâtre 2.21, Lausanne

du 14 au 17 février 2013

du 21 au 24 février 2013

Presse

Nous qui sommes parti(e)s puis revenu(e)s: Comment ramener un Noir & Las Mananitas ou Les bains Kneipp du soir


Nous qui sommes parti(e)s puis revenu(e)s: Comment ramener un Noir & Las Mananitas ou Les bains Kneipp du soir

×
Show